Guide d’utilisation de la débroussailleuse thermique

Certains jardins peuvent devenir des cauchemars pour le propriétaire. Quand l’absence d’entretien s’accompagne de la présence de plantes envahissantes, d’un terrain difficile et caillouteux ou que certains endroits sont inaccessibles pour une tondeuse, quelques mois suffisent à se retrouver avec une jungle touffue.

Pour éviter cette situation et reconquérir vos espaces extérieurs, la débroussailleuse thermique est l’allié idéal.

Pratique et facile à manier, elle permet de se débarrasser des végétaux envahissants mêmes dans les endroits comportant des cailloux, du bâti ou autres obstacles.

La débroussailleuse thermique est cependant un outil professionnel. Bien que simple à utiliser, il est nécessaire de prendre certaines précautions et de suivre certaines règles pour éviter les accidents et être efficace.

Avant toutes choses, si vous hésitez encore dans le choix d’une débroussailleuse thermique, je vous invite à lire notre guide sur le choix d’une débroussailleuse thermique et notre sélection de meilleures débroussailleuses thermiques de 2020.

Qu’est-ce qu’une débroussailleuse thermique ?

Une débroussailleuse thermique est un engin portatif qui sert à faucher les endroits en friches ou inaccessibles pour des engins sur roues autoportés ou autotractés.

Elle est composée d’un bloc moteur relié à un arbre de transmission qui, à l’aide d’un renvoi d’angle, entraîne un outil de coupe.

Le bloc moteur comporte un moteur 2 temps (auquel cas il faut remplir le réservoir de carburant d’un mélange d’huile pour moteur 2 temps et d’essence) ou un moteur 4 temps (la débroussailleuse aura alors deux réservoirs, un pour l’essence et un pour l’huile pour moteur 4 temps). Les réservoirs sont souvent munis de bouchons ‘’imperdables ‘’ et le moteur et le filtre à air sont protégés par des carters de protection. Le bloc moteur comporte également le lanceur. C’est en tirant sur la poignée du lanceur que l’on va créer un mouvement de rotation permettant la mise en marche du moteur. Cet élément est à utiliser avec précaution, car il est plutôt compliqué à changer et réparer, il y a un risque de faire sortir le ressort. Il n’est pas recommandé de tirer très fort de nombreuses fois pour démarrer le moteur.

Pour terminer avec le bloc moteur, on y trouve sur la plupart des modèles des vis de réglage du carburateur, une pompe d’amorçage manuelle et une pièce permettant le contact du câble d’allumage avec la bougie.

Le bloc moteur de la Husqvarna 128 r

L’arbre de transmission se trouve dans un tube de protection qui supporte les poignées. Selon les modèles, on trouve des guidons ou des poignées circulaires. Les poignées comportent la commande d’accélération et d’arrêt moteur et servent à stabiliser l’outil pendant son utilisation.

La commande du starter se trouve parfois sur les poignées, parfois sur le bloc moteur.

Il existe différentes têtes de débroussailleuses et d’outils de coupe suivant l’utilisation que l’on veut faire de la débroussailleuse thermique.

Pour la fauche d’herbes hautes et de végétaux non ligneux, on privilégiera le fil de coupe. Généralement rond et en nylon, il existe aujourd’hui de multiples variantes adaptées à différentes utilisations. On trouve du fil carré, en étoile ou torsadé. Il est important de vérifier la compatibilité du fil choisi avec l’outil de coup, mais également avec la puissance de la débroussailleuse (en kW). Un diamètre de fil non adapté pourra entraîner des dégâts sur le moteur.

Pour les coupes la végétation dense, épaisse ou ligneuse (ronce, lierre, jeunes pousses d’arbres…), il faudra utiliser des outils à lame. On trouve généralement des lames à trois dents, des lames à 8 dents et des scies circulaires à plusieurs dizaines de dents.

Encore une fois, les caractéristiques de l’outil doivent être adaptées à la puissance du moteur de votre débroussailleuse. 

Attention : vérifier que le diamètre de l’outil de coupe est compatible avec le carter de protection.

La lame à 4 dents de la débroussailleuse thermique IKRA IBF 25-1

Les différentes caractéristiques d’une débroussailleuse thermique.

Quelle puissance de moteur d’une débroussailleuse thermique pour quelles utilisations ?

Une caractéristique essentielle qui va déterminer l’utilisation que vous pourrait faire de votre débroussailleuse thermique est la puissance de son moteur en kilowatt (kW) ou en cheval-vapeur (cv) (1 kW = 1,36 cv)

La puissance des moteurs de débroussailleuses thermiques s’échelonne entre 0,6 et 3 kW.

De 0,6 à 0,8 kW, on parle plutôt de coupes-bordures thermiques. Ce sera l’outil à privilégier pour compléter la tondeuse pour la coupe de l’herbe et le nettoyage des massifs. Pour des nettoyages plus importants et des végétaux ligneux, il faudra privilégier un appareil avec une puissance de moteur plus élevée.

On dessus de 0,8kW on rentre dans la catégorie des débroussailleuses thermiques. Ces appareils sont adaptés à la fauche de petite surface et de pelouses.

Il faudra monter jusqu’à 1,3/1,4 kW pour entrer dans la catégorie des débroussailleuses professionnelles qui supporteront une utilisation soutenue et la coupe de ronces, pousse de jeunes arbres et autres végétaux ligneux.

Au-delà de 2 kW, ces débroussailleuses sont conçues pour des travaux de fauche délicats, en milieu forestier par exemple.

Quel est le poids d’une débroussailleuse thermique ?

Le poids de la débroussailleuse augmente avec la puissance du moteur. C’est un élément à ne pas négliger surtout si vous envisagez de travailler sur de longues périodes de temps.

Les débroussailleuses thermiques les plus légères font aux alentours de 4kg. Jusqu’à 5 kg, le poids ne pose pas de problème de maniabilité et de risque sur la santé même sur de grandes durées.

Au-delà, il faudra être vigilant et adapter l’équipement, les gestes et le temps de travail.

Les débroussailleuses thermiques professionnelles les plus puissantes ont un poids qui peut être supérieur à 10 kg.

D’autres caractéristiques sont à considérer, comme le niveau sonore (l’OMS recommande de ne pas dépasser  100 dB A), les vibrations, le rejet de CO2 et la taille du réservoir.

Quels sont les équipements de protection requis pour l’utilisation d’une débroussailleuse thermique ?

Pour utiliser une débroussailleuse thermique en toute sécurité, des équipements de protection individuelle sont nécessaires.

Plus la puissance de la machine augmente, plus le terrain est pierreux, plus les végétaux que l’on coupe sont ligneux et plus le danger augmente. Cependant, des accidents importants peuvent survenir même en utilisant un petit coupe-bordure si on est mal équipé.

Portez des vêtements bien ajustés, mais dans lesquels vous êtes à l’aise et qui ne limitent pas vos gestes. Même en été, évitez les t-shirts et privilégiez les manches longues. Certains végétaux sont agressifs pour la peau et peuvent provoquer des brûlures. C’est d’autant plus vrai en période de chaleur ou la transpiration et le soleil vont créer les conditions idéales et activer les substances phototoxiques présentent dans les végétaux. Par expérience, les cicatrices laissées par ces cloques peuvent rester plusieurs mois.
Attachez vos cheveux, enlever les bijoux et tout ce qui peut s’accrocher à la végétation environnante.

Les lunettes seules et la visière de protection seule ne suffisent pas. Il est vivement recommandé de porter les deux. Les débris, végétaux et pierres projetés par la débroussailleuse sont nombreux et peuvent provoquer des blessures graves, particulièrement au visage et aux yeux.

Cela peut être complété par un casque, idéalement avec des protections auditives. Pour le bruit, vous pouvez également utiliser des bouchons d’oreilles.

Pour finir, des chaussures ou des bottes de sécurité antidérapantes et des gants (solides, mais qui permettent de conserver un bon mouvement de la main et des doigts) sont nécessaires pour travailler en toute sécurité.

On a déniché pour vous

Combinaison de travail FUSIBLE 
- Poche pour les clés, le téléphone...
- Double fermeture
- Confortable et ajustable

Casque de protection combiné Oregon 562412 Yukon :
- Résistance aux impacts
- Confortable et ventilé
- Bonne isolation phonique


Lunettes de sécurité ToolFreak Rip-Out
- Résistance aux impacts
- Protection contre le vent, les débris, les poussières...
- Vision claire 

Gants de Travail SetR en Nylon et Polyuréthane
- Gants polyvalents pour tout types de travaux intérieurs et extérieurs
- antidérapants

Chaussures de sécurité Blackrock
- Embout en acier
- Cuir
- Confort et sécurité

Comment démarrer une débroussailleuse thermique ?

Pour démarrer et faire le plein de votre machine, assurez-vous que la débroussailleuse soit posée sur une surface plane et que l’outil de coupe ne soit pas en contact d’obstacles, car il est susceptible de tourner dès le démarrage. Ne pas démarrer dans un endroit mal aéré.

Vérifier que le réservoir d’essence contient le carburant adapté (essence seule pour une débroussailleuse thermique à moteur 4 temps et mélange d’essence et d’huile adéquat pour un moteur 2 temps). L’arrivée d’essence doit être ouverte.

Si le moteur est froid, le starter doit être mis en position fermée.

Le bouton marche-arrêt doit être mis sur la bonne position.

Il faut appuyer sur la pompe d’amorçage du carburateur plusieurs fois, jusqu’à ce que de l’essence (ou du mélange) apparaisse à travers le plastique transparent de la pompe d’amorçage (pour les appareils qui en sont munis). Cela réduit le nombre de fois où vous aurez à actionner le lanceur.

Appuyez sur le décompresseur pour faciliter l’utilisation du lanceur.

Actionnez maintenant le lanceur jusqu’à ce que le moteur se mette en route. On le rappelle, il n’est pas nécessaire de tirer très fort ni avec de ‘’l’élan’’, sous peine d’abimer le lanceur.

Attention, il ne faut pas s’appuyer avec sa main ou son pied sur le tube de protection qui contient l’arbre de transmission pour stabiliser l’appareil, car il risque alors de s’endommager.

Une fois que la débroussailleuse a démarré, vous devez enlever le starter.

Comment utiliser correctement une débroussailleuse thermique ?

Votre débroussailleuse est en route. Évidemment, il faut éviter tout contact avec l’outil de coupe et prendre conscience de son diamètre. Vérifier qu’il ne rentre pas en contact non plus avec le carter de protection. Si vous utilisez du fil, coupez-le préalablement à la bonne taille, avant le démarrage.

Le harnais va vous aider à maintenir la débroussailleuse thermique et à assurer votre stabilité. Veillez à bien l’ajuster à votre taille pour un bon confort d’utilisation. Lors de la première mise en route de la débroussailleuse, faites plusieurs essais pour trouver le réglage du harnais qui vous convient.

Maintenez fermement le guidon et veillez à toujours accompagner votre geste. Vous ne devez pas laisser aller l’outil de coupe vers là ou vous ne le souhaitez pas. Un mouvement de la tête de débroussailleuse de quelques centimètres de trop peut causer d’importants dégâts.

La tête de la débroussailleuse ne doit pas être en contact avec le sol. Inclinez légèrement l’outil de coupe jusqu’à trouver la hauteur de fauche qui vous convient et adoptez un geste de fauche régulier et constant. C’est l’occasion de travailler vos muscles abdominaux obliques.

Pour des herbes hautes et denses, faites un mouvement dans un sens à la moitie de la hauteur de la végétation et un geste plus lent à la hauteur de coupe désirée dans l’autre sens.

Pour passer un obstacle, escalader un talus ou un muret, coupez le moteur de la débroussailleuse, retirez le harnais, passez l’obstacle et récupérez votre débroussailleuse ensuite.

Lors de la fauche de grands espaces, n’hésitez pas à vous accompagner d’une brouette contenant du fil ou des lames de rechanges, du carburant et une boite à outils que vous déplacerez en fonction de l’avancement des travaux, une fois la débroussailleuse éteinte.

Quelques recommandations pour éviter les accidents

L’un des dangers principaux et la projection de débris divers, de cailloux et de déchets de fauche. Pour pallier ce risque il faut veiller à connaître et avoir conscience de diamètre de fauche de l’outil utilisé et à maîtriser son geste. Il est recommandé d’inspecter le terrain avant de procéder au débroussaillage.

La débroussailleuse ne doit pas être balancée de droite à gauche, mais maintenue par les poignées afin d’accompagner le mouvement. Vous éviterez ainsi d’emmener l’outil de coupe vers des endroits non désirés et vous garderez une hauteur de coupe constante pour que le fil, la lame ou la scie n’entrent pas en contact avec des pierres ou des déchets au sol qui risque alors d’être projeté. Il faut redoubler de précaution lorsque l’on fauche au voisinage de vitres (de maison ou de voitures) ou s’il y a des personnes ou des animaux à proximité. Bien maîtriser votre mouvement vous aidera aussi à ne pas faucher des végétaux que vous désirez conserver.

Attention à ne pas fumer ou rester à côté d’un feu lors de la manipulation du carburant. Il faut démarrer la débroussailleuse au moins à 3 mètres du lieu où on a fait le plein.

Pour votre santé, essayez si vous le pouvez de ne pas dépasser une demi-journée d’utilisation en continu. Si vous êtes en plein nettoyage du jardin, faites une autre activité qui fera appel à d’autres muscles et d’autres articulations pour compléter votre journée de travail (exemple : débroussailleuse le matin et taille-haie l’après-midi). Il ne faut pas hésiter à prendre quelques minutes avant de démarrer le travail pour faire des exercices de souplesse et de mobilité pour échauffer votre corps et qui pourront vous éviter des accidents.

N’utilisez que des accessoires de la même marque que la débroussailleuse.

Voilà, vous avez maintenant toutes les connaissances nécessaires pour démarrer votre débroussailleuse thermique et l’utiliser et toute sécurité. Pour choisir une débroussailleuse thermique adaptée à vos besoins, rendez-vous sur notre guide sur le choix d’une débroussailleuse thermique et notre sélection de meilleures débroussailleuses thermiques de 2020.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *